Langue
La Clau
Le siège napoléonien de Girona en 1809, sur un tableau historique de 12 mètres
Langue

Un tableau monumental intitulé « La grande journée de Girona », signé du peintre Ramon Martí Alsina, vient d’arriver dans sa ville d’inspiration. Cette immense fresque historique, la plus importante de l’Art catalan, illustre le siège subi par la ville de Girona en 1809, du temps des campagnes napoléoniennes. Cette huile sur tissu, de 12 mètres par 5, a passé 70 ans, depuis le début de la dictature espagnole, en 1939, enroulée dans un cylindre et cachée dans les réserves du Musée National d’Art de la Catalogne de Barcelone. Après un séjour au Centre de Restauration de Biens Immobiliers du Gouvernement de Catalogne, ce tableau a été installé cette semaine au nouveau siège territorial du même gouvernement, à Girona. Ce « Gran dia de Girona » qui rend compte de la violence militaire de l’époque, constitue la création artistique la plus ambitieuse de la peinture catalane et espagnole du XIXe siècle. Sa valeur est intimement rattachée à la guerre d’indépendance espagnole, qui s’est déroulée lors d’une période de recompositions européennes où la France a eu, par Napoléon, une forte influence. Cette oeuvre, empreinte d’un réalisme captivant, a été finalisée en 1885 dans pièce spécialement aménagée du grand casino de Sants, à Barcelone. Elle fait état d’un épisode de pillage et de guerre intégrale produit le 19 septembre 1809, et s’expose désormais aux regards, en exposition permanente.

Partager

Icona de pantalla completa