Langue

La mairie de Barcelone a choisi le 3 décembre de limiter l’accès du Park Güell, étape touristique parmi les plus célèbres de la ville. Un plafond de 800 visiteurs par heure a été fixé, afin d’assurer une appréciation des lieux à la mesure de l’inventivité de son concepteur, l’architecte Antoni Gaudí. Aménagé entre 1900 et 1914 sur les hauteurs de Barcelone, à proximité du quartier du Carmel, au pied de la montagne de Collserola, cet espace public comprenant plusieurs jardins et des réalisations représentatives de l’art moderniste catalan est victime d’un succès croissant.

Les autocars de touristes encombrent le parking du site

Le Park Güell, aux contours fantasques, suscite de réguliers pics de fréquentation de 1200 personnes au quart d’heure, situation souvent insurmontable. Pour réguler le passage, un prix d’entrée de 5 à 10 euros, dont seront exemptés les riverains et les touristes ayant effectué une réservation dans les sept jours précédant leur arrivée, sera ainsi mis en place à compter d’octobre 2013. Cette modification, accompagnée d’un dispositif de bracelets individuels, doit supprimer les phénomènes de saturation des lieux. A cette occasion, l’entreprise publique tentaculaire « Barcelone Services Municipaux » créera 50 emplois, dont certains seront affectés à la régulation des flux d’autocars stationnant en contrebas du Park Güell, sur la place Sanllehy.

Partager

Icona de pantalla completa