Langue
La Clau
Le Musée Rigaud de Perpignan invite le public à parrainer une oeuvre d’art
Langue

Plus d’un an après le début de ses travaux de restructuration intégrale, le musée municipal Hyacinthe Rigaud de Perpignan poursuit une ambitieuse politique d’acquisitions d’oeuvres d’art. Parallèlement à son grand chantier à achever fin 2016, le Cercle des Amis du site, créé pour accompagner le rayonnement du musée en France et à l’international, affirme son souhait d’enrichir et de restaurer les collections, par la participation populaire. Son opération «Tous mécènes», développée jusqu’au 27 février 2016, ouvre la voie aux dons par un crowdfunding qui n’en porte pas le nom. Le but affiché est de «contribuer à la sauvegarde de notre patrimoine commun» en devenant «acteur du renouveau du musée». Les particuliers et entreprises profitent d’une réduction fiscale, au prorata de leur engagement.

Première opération à 6000 euros

Dans ce cadre, le cercle suggère aux amateurs de «parrainer» une Vierge à l’enfant issue de l’école flamande du XVIe siècle. Cette huile sur panneau du Vénitien Jacopo Amigoni s’est dégradée depuis sa cession à la Ville de Perpignan, en 1876. Sa dorure, ses fentes, les soulèvements de la surface peinte et son nettoyage exigent un budget de 6166 euros, nous détaille le cercle.

www.amismuseerigaud.com

Partager

Icona de pantalla completa