Langue

La réouverture du musée d’Art moderne de Céret, après travaux, se déroule ce samedi 5 mars, avec une exposition inaugurale de Jaume Plensa, intitulée “Chaque visage est un lieu”, à voir jusqu’au 6 juin. Cette version augmentée du principal site artistique du Vallespir est le fruit d’une opération d’agrandissement portée par la Ville de Céret, le Département des Pyrénées-Orientales, la Région” Occitanie” et le ministère de la Culture. Elle offre désormais une nouvelle aile, réalisée par le cabinet d’architecture parisien Pierre-Louis Faloci.

Un rang à tenir

La surface du musée comporte un ajout de 1300 m² qui occasionne plus globalement une nouvelle muséographie, selon un mode encore plus aéré qu’auparavant. La période du Covid aura ainsi été mise entièrement à profit, car les lieux ont fermé en novembre 2019, et, après un ralentissement du chantier imputable justement à la pandémie, la réouverture au moment où le virus semble devoir s’éloigner. Les aménagements sont voués à conserver le rôle de “reflet de l’ouverture du musée aux avant-gardes”, souligne sa direction. Créé il y a 72 ans, le musée d’Art moderne de Céret souhaite continuer de tenir son rang dans la continuité de ceux qui ont justifié son existence, notamment Picasso et Braque.

Partager

Icona de pantalla completa