Langue

Le destin de la Haute Ecole d’Art de Perpignan (HEART) semble scellé, selon une annonce effectuée ce mercredi 17 juin par le maire-adjoint délégué à la Culture. Dans un communiqué, Michel Pinell, président de l’Etablissement Public de Coopération Culturelle correspondant à l’école, relaie une décision ministérielle : «l’école d’Art de Perpignan, à la suite d’une inspection conduite par l’Agence d’évaluation de l’Enseignement Supérieur, n’a plus le droit de délivrer son Master de fin d’études». L’élu, selon lequel «personne» ne peut se «réjouir» de cette perte d’habilitation ministérielle, dévoile avoir demandé un sursis au Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, au titre de «fin de cohorte».

La mairie de Perpignan reste le seul grand financeur

Si ce statut temporaire est accepté, les Beaux-Arts de Perpignan rouvriront les portes de leur deuxième cycle en septembre, pour un an seulement, afin que les étudiants terminent leur parcours dans de bonnes conditions. La mairie de Perpignan, seule parmi les collectivités engagées, finance la HEART à plus de 90%.

Partager

Icona de pantalla completa