Langue

Dans une prise de position semblable à celle de l’acteur Sean Connery en faveur l’indépendance de l’Écosse, le chanteur Lluís Llach, reconnu pour son engagement humaniste et antifranquiste, auteur de chansons largement portées par la liberté, s’est déclaré dimanche favorable à la souveraineté catalane, en évitant pour la première fois les ambiguïtés qui l’ont caractérisé jusqu’à aujourd’hui. Cette affirmation a été relevée lors d’une conférence organisée dans la ville d’Igualada, au Sud de Barcelone, où l’artiste avait été invité pour décrire l’état général de la Catalogne du Sud et des Pays Catalans. Le chanteur a indiqué précisément, en référence aux problématiques culturelles et politiques du territoire «La seule sortie que j’y vois est l’indépendance» avant de préciser « J’ai 60 ans et il ne m’en reste que 10 pour apercevoir des résultats». Dans ce positionnement inédit, l’argumentaire de Lluís Llach, qui a quitté la scène en 2006 après avoir enregistré une trentaine d’albums et acquis une renommée mondiale en chantant exclusivement en catalan, s’est fondé sur le constat que la continuité de la Catalogne, à un moment où celle-ci n’a pas sa place, selon lui, au sein de l’Espagne, impose un État propre. L’artiste a cependant précisé qu’il ne s’imagine pas dans un rôle politique, en raison de son caractère « trop primaire ».

Partager