Langue

Le chanteur Joan-Llorenç Solé est bien décidé à renouveler l’univers de la chanson catalane dans les Pyrénées-Orientales, en élargissant son public. Lancé en 2008 après un premier album, cet ancien musicien de cobla, passé par le Conservatoire de Toulouse, est un enfant de la ville d’Elne. Sur les pas d’un Jordi Barre qui a su, dans le troisième tiers de son parcours, s’adresser aussi aux francophones, l’artiste s’adresse aussi aux amateurs venus vivre en Pays Catalan. Pour son 6e album, préparé avec la formation musicale Amoga, Joan-Llorenç Solé choisit le financement participatif, mais uniquement pour une partie. Ce crowdfunding, qui sera lancé vendredi 9 octobre, humanise la création : «le public est impliqué dans un projet culturel, avant sa réalisation (…) Il en fait partie», souligne le chanteur.

Soutien sur le site Tot Suma

Ballades et rythmes plus rapides jalonneront cet album, à soutenir sur la la plate-forme barcelonaise Tot Suma. L’implication du public, de Perpignan à Barcelone voire Mallorca, financera la postproduction de ce nouvel opus, qui sera enregistré fin octobre à Estavar, sur le plateau de Cerdagne. La coopérative digitale Tot Suma, auteur de la collecte de 414.000 euros pour 102 projets variés, a été choisie pour la qualité de son service, ajoutée au souhait d’implantation durable du chanteur sur tout l’espace catalanophone.

Accès direct au crowdfunding de Joan-Llorenç Solé.