Langue

La Corée du Nord interroge les observateurs internationaux et le grand public, car le régime politique de ce voisin de la Chine fait partie des plus autoritaires du monde. Mais pour rassurer le monde occidental, cette monarchie communiste a inauguré une vitrine en Occident. Depuis la mi-juillet, la ville de Tarragone, au Sud de Barcelone, abrite le « Pyongyang Café », premier café nord-coréen implanté en Europe. Ce « club social » fait découvrir la culture nord-coréenne pour « casser tous les mythes » autour du pays dirigé par le dictateur Kim Jong-un, selon Alejandro Cao de Benos. Cet unique représentant occidental de la Corée du Nord, né à Tarragona en 1975, est le fondateur du bar et le délégué spécial des relations culturelles avec l’étranger du pays.

Du tourisme en Corée du Nord !

L’étonnant « Pyongyang Café », tapissé d’affiches de propagande, incite les visiteurs à faire du tourisme dans la république soumise à une dictature militaire totalitaire et héréditaire. « Les médias manipulent les informations et mentent en permanence » au sujet de la Corée du Nord, justifie le tenancier ambassadeur.

Partager

Icona de pantalla completa