Langue

Depuis fin mars, la communauté éducative de Girona s’émeut de la diffusion sur Internet d’une vidéo érotique, mettant en scène deux adolescentes. Au début de ce même mois, ces collégiennes de 14 et 16 ans, scolarisées dans la ville, ont mis en ligne deux séquences filmées avec leurs téléphones portables. A demi-nues, elles y accomplissent une danse lascive, une scène lesbienne, une scène de masturbation et, pour l’une d’entre elles, une tentative de mutilation sur le bras, selon une mode en vogue aux Etats-Unis.

En réaction à ces images, diffusées sur le réseau Whatsapp puis rapidement propagées dans l’ensemble de la Catalogne, une commission a été convoquée en urgence par la mairie de Girona, le 1er avril. Ce conseil, mobilisant plusieurs ministères-départements du gouvernement catalan, a précédé une réunion entre l’intégralité des directeurs de collèges de la ville et une délégation d’agents de la police catalane, les Mossos d’Esquadra. Ce fait de société, embarrassant de termes de bonnes moeurs, préoccupant en matière de légalité et alarmant au sujet d’abus de toute sorte, soulève avec force la problématique de l’accès des adolescents à la toile, tout en signalant une dérive certaine.

Partager