Langue

Après l’arrivée de la Télévision Numérique Terrestre française à Perpignan et sur la plaine du Roussillon, en octobre 2006, pour une desserte de 80% de la population du Pays Catalan, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel prévoit de nouveaux émetteurs sur le territoire. Dès novembre 2009, la région du Conflent, autour de Prades, devrait être couverte, tout comme le Riberal, autour d’Ille-sur-Têt, le bas-Vallespir, autour de Céret, et la Côte Vermeille, de Collioure à Banyuls. Selon un calendrier strict, fixé par le Premier ministre, d’autres secteurs sont amenés à recevoir la TNT avant novembre 2011. Il s’agit de Vernet les bains et les alentours, Amélie les Bains, Prats de Mollo, Tautavel, Saint-Paul de Fenouillet, Cerbère et la région de la Cerdagne. La TNT roussillonnaise, qui disposait de 26 chaînes gratuites en 2008, a perdu depuis les bouquets publics de Televisión Española (TVE) et de Televisió de Catalunya (TVC), suite à des pressions administratives. En 2011, le démarrage de la chaîne TPO (Télévision Pyrénées-Orientales), créée par le journal L’Indépendant avec un appui financier de la société Fondeville, du Conseil Général des Pyrénées-Orientales et de la Mairie de Perpignan, devrait compléter le panorama du petit écran.

Partager