Langue

La Librairie Pam de Nas (pied de nez), la seule librairie catalane et occitane de Paris, est une véritable institution, qui va pourtant cesser son activité. En avril 2010, la sonnette d’alarme avait été tirée, en raison de difficultés financières. Désormais, les jours de l’établissement sont comptés, car, le 30 juin, Jean-François Coche, qui a reçu en 2006 la dictinction catalane la plus importante, la Croix de Sant Jordi, baissera définitivement le rideau. En 35 ans d’existence, la libraire du 30, rue des Grands Augustins de la capitale française, a constitué un très important fonds catalan et occitan. Il s’agit de plusieurs milliers d’ouvrages, le dernier fonds rassemblant 5000 références et constituant une base ou un complément précieux pour une bibliothèque ou un centre d’études occitanes. M. Coche, est visiblement prêt à aider un projet de ce type, car cet ensemble comporte une cohérence et « il serait dommage de devoir l’éparpiller !« . La maison, ouverte en 1977, rencontrait les écueils habituels des librairies spécialisées, mais la véritable raison de cette fermeture, est liée à la volonté du propriétaire des lieux de multiplier le prix du loyer par trois.

Cette situation rappelle celle de la Librairie Catalane de Perpignan. D’abord itinérante, à bord d’un camion, elle connu diverses adresses perpignanaises entre 1982 et 1985, année où elle pris ses quartiers Place Jean Payra, à proximité de la FNAC. Depuis 2010, un groupe facebook tente de venir en aide à cette petite institution, avec le soutien de 4382 membres, dans une chaîne de solidarité qui démontre un attachement certain du public.

Partager