Langue

Le mois de juillet a occasionné une reprise économique du secteur touristique sud-catalan, à l’image de la province de Girona. Les chiffres du chômage dans le secteur du Tourisme ont pu y reculer de 5 à 7% par rapport à juillet 2010, principalement en raison de la montée en puissance de la Costa Brava, par tradition saisonnière. Certaines villes, comme Lloret de Mar, ont affiché un taux d’occupation hôtelière qui a engendré, par ricochet, une intense activité. Le secteur hôtelier centre tous les espoirs, à l’amorce d’un mois d’août qui devrait comporter des taux de remplissage de 100%, selon les considérations enjouées d’Antoni Escudero, le président de la Fédération de l’Hôtellerie de la province, qui s’exprimait ce dimanche, et fournissait l’estimation citée en matière d’emploi. Les nombreux jours de mauvais temps du mois de juillet ont cependant réduit de 10% les prévisions des professionnels, mais n’ont pas pour autant comporté de conséquences négatives sur l’emploi.

Plus au Sud, dans la province de Tarragona, le bilan de juillet est également positif sur la Costa Daurada, en particulier grâce à l’apport du tourisme russe. L’occupation hôtelière, qui a atteint 85%, a bénéficié de cette clientèle croissante, essentiellement acheminée par les tour-opérateurs. Selon la présidente de l’Association Hôtelière « Salou, Cambrils, La Pineda », Maria Eugènia Arbó, ce procédé touristique, qui permet de programmer l’activité économique selon un calendrier prévisionnel, a contribué à amorcer la saison positivement. Le nombre de touristes en provenance de l’ex-Union Soviétique,, qui atteignait 15% du total, est en progression cette année, selon les estimations générales, sanctionnées par les chiffres officiels attendus dans quelques semaines. Sur la Costa Daurada également, le tourisme russe figure désormais en troisième position, derrière les publics britannique et français. En outre, ce secteur attire 65% des Russes qui choisissent la Catalogne comme lieu de villégiature.

Partager