Langue

La Procession de la Sanch (procession du sang) de Perpignan est candidate à rejoindre la liste des 10 trésors du patrimoine culturel immatériel de Catalogne et d’Andorre, selon la volonté exprimée ce vendredi saint, 10 avril, par l’Organisation « Capitale de la Culture Catalane », placées sous l’égide du Parlement de Catalogne en 2004. Perpignan, capital de la culture catalane en 2008, soumet ainsi son| événement ibérique, recréé en 1950 mais dont l’origine remonte à 1416, lorsque la « Confrérie de la Sanch » a été fondée en l’Église Saint-Jacques de Perpignan, après un prêche du moine dominicain Saint Vincent Ferrier. La « professó » perpignanaise a même été interdite par l’Etat français au XVIIIe siècle, peu après l’annexion de 1659, pour son caractère trop baroque et espagnol, selon les nouvelles autorités du Pays Catalan. Dans sa « Convention pour la protection du patrimoine immatériel », l’Unesco valide les usages, représentations, expressions, connaissances et techniques que les communautés reconnaissent comme partie intégrante de leur patrimoine culturel. La Catalogne dispose actuellement de 7 merveilles du patrimoine culturel matériel, dont la Sagrada Família de Barcelone et l’Abbaye de Saint-Michel de Cuixà, aux abords de Prades.

Partager