Langue
La Clau
La mairie de perpignan exige des oeuvres positives pour L’Art prend l’Air
Langue

Après le succès rencontré l’année dernière dans un contexte d’apprivoisement du Covid-19 et de réappropriation de la voie publique, la mairie de Perpignan relance l’opération « L’Art prend l’Air », consacrée à l’art éphémère. La deuxième édition de cette initiative fondée sur des créations en direct dans la rue, sur des espaces choisis par la municipalité, est attendue du 12 au 20 février. Le principe d’interaction d’une création en live au “contact direct de la population” fonde cette démarche, mais, après accomplissement, les passants profiteront de ce nouveau paysage jusqu’au 29 mai.

15 lieux de création en centre-ville, au Vernet et au Moulin à vent

Cette année, les candidats auront l’occasion d’oeuvrer sur l’une des 15 structures de type casots de vignes. Neuf de ces cubes de contreplaqué, de 2,50 m par 2,50 m, seront implantées en centre-ville, six autres seront disposées dans plusieurs quartiers. L’ensemble doit configurer un parcours artistique passant par le secteur du Palmarium, le quai Vauban, la place de Catalogne, le jardin Pau Roure (place des esplanades), le secteur du stade Gilbert Brutus, le parc Pau Casals (lycée Maillol), le parc Saint-Vicens, le parc des sports (Moulin à Vent) et l’avenue Julien Panchot, face au lycée Bon Secours.

Sur ces supports, les artistes « pourront s’exprimer librement dans le style et la thématique de leur choix », précise l’Hôtel de Ville. Cependant, l’œuvre devra “véhiculer un message positif visant à embellir l’espace urbain et le quotidien des habitants”. Par ailleurs, les projets contenant des messages « religieux, sexistes, homophobes, politiques ou racistes” seront “exclus d’office”, détaille la mairie. Les participants sont invités à accomplir une œuvre originale, et non pas la reproduction d’une œuvre antérieure. Chacun recevra 1000 euros, ajoutés à 200 euros de défraiement pour le matériel nécessaire.

La mise en place de “L’Art prend l’Air » 2022 fait l’objet d’un appel à projet, lancé ce mardi 4 janvier par la Direction de la Culture de la Ville de Perpignan.

Partager