Langue

L’Institut cinématographie Jean Vigo de Perpignan, dont l’origine remonte à 1962 sous forme de ciné-club, vient de renouveler sa direction. Cette institution culturelle est désormais par pilotée par le chercheur Kees Bakker, formé en philosophie, cinéma et arts du spectacle à l’Université de Nimègue, aux Pays-Bas. Ce spécialiste avait déjà dirigé la structure de 2005 à 2013, avant un passage de relais. Son retour à ce poste de décision, effectif depuis le début de ce mois du mois, a été officialisé ce vendredi 22 février. Historien du cinéma, spécialiste du cinéma documentaire, Kees Bakker a été conservateur de la cinémathèque de Toulouse. Enseignant en cinéma à l’Université Paul-Valéry de Montpellier, consultant en projets documentaire, cet expert du référencement et de la diffusion documentaires est une référence en matière de métiers du patrimoine cinématographique.

Fervent promoteur de l’archivage de la mémoire filmique, notamment issue des collections familiales dormant dans les tiroirs, Kees Bakker s’attache notamment à enrichir, à Perpignan, le fonds documentaire afférant au Pays Catalan, en association avec la Fédération internationale des archives du film (FIAF).

Une nouvelle présidente depuis 2021

L’Institut Jean Vigo a également renouvelé sa présidence en juin 2021, en nommant Chantal Marchon, professeur de cinéma, en succession de l’historien Michel Cadé, qui assurait cette fonction depuis 2007. Cette réalisatrice, penchée sur la vidéo depuis les années 1980, a notamment abordé les arts plastiques et la peinture contemporaine dans le cinéma.

Partager

Icona de pantalla completa