Langue

Le plus célèbre des musiciens catalans à l’étranger, Jordi Savall, préfère le sens de ses valeurs aux distinctions officielles. Ce jeudi 30 octobre, le gambiste a renoncé au Prix National de Musique que lui réservait le ministère espagnol de la Culture. Il n’a pas honoré cette récompense assortie de 30.000 euros, dans une « profonde tristesse », selon ses mots. Le découvreur de musique ancienne, âgé de 73 ans, proteste contre la politique défendue par le ministre espagnol de la Culture, José Ignacio Wert. Son renoncement est un « acte révulsif en défense de la dignité des artistes », face au gouvernement espagnol de Mariano Rajoy, membre du très droitier Partido Popular.

Patrimoine culturel et TVA

Le musicologue impute au ministère espagnol de la Culture un « dramatique désintérêt » et une « grave incompétence dans la défense et la promotion de l’art et de ses créateurs ». Jordi Savall, dont le rayonnement est mondial, juge insuffisant le soutien de Madrid au « patrimoine musical hispanique millénaire » et estime les « 21 % de TVA sur les produits artistiques » , appliqués depuis septembre 2012 en Espagne, sont une « véritable catastrophe ».

Partager

Icona de pantalla completa