Langue

Né en 1930 à Trouillas, le peintre Jean Fabre, ancien professeur d’art plastiques, a attendu ses 90 ans pour exposer. La galerie Marianne d’Argelès-sur-Mer suggère à cet effet plus d’une centaine de tableaux classiques, de gravures au poinçon, déchirages et soufflages d’encre de ce fils de charcutier, parti à Paris en 1945 sans jamais laisser d’empreinte officielle ou institutionnelle en Pays Catalan.

“Je ne voulais pas être artiste”

L’électique Jean Fabre signe un riche parcours entamé dans les ateliers parisiens et un accès privilégié au Louvre ! « J’y allais lorsque c’était fermé, c’était idéal pour apprécier les détails des oeuvres », confie celui qui a souvent posé son chevalet dans une salle du musée, pour reproduire une oeuvre. « J’ai appris toutes les techniques, mais je ne voulais pas être artiste », explique ce personnage unique, qui habite Perpignan depuis 1960. Cette exposition, du 1er septembre au 8 octobre, est ponctuée d’un nouvel accrochage le 23 septembre, afin de donner à voir un maximum de créations.

Jean Fabre, Galerie Marianne, rue du 14 Juillet, 66700 Argelès-sur-Mer.