Langue

Une exceptionnelle succession de stars de la scène seront présentes à Perpignan à partir de ce jeudi, par l’intermédiaire des clichés, désormais historiques, réalisés par le photographe Jean-Pierre Leloir. Cet artiste français, qui a tutoyé le monde de la musique, des années 1950 jusqu’aux années 2000, est l’auteur de centaines de portraits et instants de vie, saisis aux quatre coins de monde. De Jimmy Hendrix trois semaines avant sa mort, de Miles Davis en pleine ascension à Paris, de Jacques Brel à Alain Bashung, les incontournables de la musique planétaire s’afficheront au Couvent des Minimes, dans le coeur historique de la ville, le temps d’une rétrospective visible jusqu’au 7 août. Cette exposition rend hommage au parcours d’un témoin du XXe siècle décédé en 2010, qui a su capter la magie éphémère des virtuoses, présentée en formats allant jusqu’à 120X160 cm. Cet échantillon des grands courants de la musique occidentale contient un mur entièrement dédié à Jimmy Hendrix, une même salle exclusivement consacrée à Johnny Hallyday, et des prises de vues de concerts de Bob Dylan, Ella Fitzgerald, ou encore Jacques Brel et Claude Nougaro.

Jean-Pierre Leloir, fondateur du magazine Rock&Folk, a débuté sa carrière de photographe en 1951, en vouant un attachement singulier pour la musique, des séances d’enregistrement aux répétitions, jusqu’aux représentations. Mort en décembre dernier à l’âge de 79 ans, il complète la longue série que Perpignan consacre aux grands photographes européens, à travers des expositions de printemps-été. Les invités précédents ont été Jean-Marie Périer, Francesc Català-Roca, Antoine Giacomoni et Robert Julià.

Partager