Langue
La Clau
Fouilles sous-marines : les merveilles du dépotoir antique de Collioure
Langue

L’Association pour les Recherches sous-marines en Roussillon (Aresmar) a communiqué, le 14 février, le bilan de ses campagnes de fouilles pour l’année 2020. En septembre et octobre derniers, elle a dirigé quatre sondages sur un “dépotoir antique” dans les eaux du Port d’Amont de Collioure. Cette opération a révélé “des niveaux remaniés du haut Empire à l’Antiquité tardive et des niveaux moins perturbés du deuxième et du premier siècle avant Jésus-Christ”, signale l’Aresmar.

Après de premières explorations en 1986 et 1991, celle-ci démontre la présence de tessons de bols produits en Italie antique (dits de conception “campanienne”) et des fragments de sigillée claire (céramique fine destinée au service à table, dans l’Antiquité romaine). Au pied de la jetée du port, une “amphore encore fermée de son bouchon” a été débusquée, détaille l’association. Ce gisement, partiellement pillé

Ce dépotoir latin, exploré avec l’autorisation du ministère d la culture, a justifié de nombreuses heures de travail. L’Aresmar estime à plus de 3000 le nombre d’heures qui lui ont été offertes bénévolement l’année dernière, notamment par des étudiants de Master suivant les options archéologie et préservation du patrimoine subaquatique de l’Université de Perpignan Via Domitia.

Partager