Langue

La ville de Girona s’est déjà autoproclamée future capitale du cyclisme international, affirmation osée qu’elle peut transformer en réalité au travers d’un festival dédié, attendu du 19 au 22 juin. Selon une stratégie sans limites soutenue par la mise en service du TGV, qui la relie à Perpignan, Barcelone et Madrid, la ville aux trois rivières lance son Festival international du Mapping, prévu du 30 juillet au 3 août. Attentive aux technologies émergentes, qu’elle observe bien davantage à l’étranger qu’en Espagne, Girona accueillera cette technique prisée des artistes, qui, à base d’images statiques et de systèmes vidéo en 2D et 3D, métamorphosent les monuments et les façades urbaines.

Le mapping, qui se pratique en milieu nocturne, donne à ces éléments une dynamique nouvelle et vivante, en exploitant leurs reliefs architecturaux. Appliqué avec succès sur l’Opéra de Sydney, le Centre Centre culturel d’Istanbul et l’horloge centrale de Prague, ce nouvel art doit attirer à Girona des adaptes venus de l’Europe entière. Le rendez-vous annoncé, ouvert aux professionnels et aux amateurs, devrait favoriser une fréquentation touristique de qualité. Il comportera un concours, des conférences techniques et un workshop. Une première expérience de mapping, développée lors de l’édition 2013 du festival des fleurs Temps de Flors de Girona, a convaincu la mairie de l’intérêt de la mise en place cet événement
exclusif.

Partager