Langue

Le peintre René Magritte fait l’objet d’une rétrospective unique présentée jusqu’au 6 juin au CaixaForum de Barcelone, espace culturel situé au pied de la colline de Montjuïc. Cet ensemble d’oeuvres intitulé “La màquina Magritte » signale le retour symbolique de l’artiste, dont la dernière exposition dans la capitale catalane s’est déroulée en 1999 à la Fondation Miró. Cette fois-ci, des peintures, films amateur et photographies composent un parcours inspirée de “La manufacture de poésie”, catalogue de produits imaginaires édité en 1950 par le surréaliste belge. Cette oeuvre inclassable comptait notamment une machine à peindre, qui aurait été capable d’exécuter des créations de façon illimitée, tout en produisant de multiples variations.

65 peintures pour comprendre l’artiste

L’expo barcelonaise actuelle se propose une mise en pratique virtuelle de la vieille intention de peinture industrialisée. Au travers de dispositifs interconnectés, elle contribue à révéler la personnalité et l’univers pictural de l’artiste, né en 1868, mort en 1967. Un total de 65 peintures et documents intègre cette offre culturelle, issue de la réunion d’oeuvres provenant de collections privées et de plusieurs musées.

Partager