Langue

Les frères Bogdanov, décédés coup sur coup des suites du Covid-19, ont effectué un dernier passage en Pays Catalan il y a cinq ans. Invités par la Ville du Soler, Igor Bogdanoff, décédé lundi 3 janvier 2022, et Grichka Bogdanoff, décédé le 28 décembre 2021, avaient donné une conférence intitulée « Sommes-nous seuls dans l’univers », le 20 octobre 2017. Ce moment populaire avait été proposé dans le cadre de la Semaine de la Connaissance et du Savoir, dont le duo avait été parrain officiel. Organisé au complexe Jo Maso, il avait permis aux jumeaux révélés à la télévision de présenter, pendant près de deux heures, les théories en cours sur les potentialités de la vie ailleurs que sur la Terre. Précédemment, en 2004, les frères Bogdanoff étaient venus au Soler, pour y donner également une conférence. Un autre événement, sur le même mode, avait été programmé en 2010, mais il avait dû être annulé après le désaveu, par le CNRS, de certaines de leurs thèses.

Lire aussi :
Un Catalan signe «L’énigme Bogdanoff»

Le vie extra-terrestre révélée en 2027 ..?

Lors de ce passage dans les Pyrénées-Orientales, comportant la projection d’un documentaire en images 3D, l’approche scientifique, astronomique et philosophique choisie par le célèbre tandem avait permis de conquérir 1300 personnes. Une longue séance de dédicaces, en partenariat avec le Centre Méditerranéen de Littérature. En conclusion, les frères controversés avaient déclaré “plus que jamais il faut se rappeler que l’échelle de l’univers n’est pas la nôtre, il nous faut donc rester patients et attendre. Combien de temps ? Nul ne le sait ! Mais pour certains, d’ici dix ans nous aurons la réponse et ce jour-là, pour l’humanité tout va basculer ! Et si un jour on finit par découvrir que la vie existe ailleurs que sur Terre, alors ce jour-là on saura que dans l’univers rien n’est impossible ! ».

Lire aussi :
Désavoués, les frères Bogdanov annulent une visite en Roussillon

Les frères Igor et Grichka Bogdanoff, dont les affirmations sont globalement réprouvées par la communauté scientifique française, emportent avec eux une part de mystère. Âgés de 72 ans, ces deux vulgarisateurs, qui n’étaient pas vaccinés, avaient été hospitalisés le 15 décembre à Paris.

Partager

Icona de pantalla completa