Langue

L’hiver voit arriver en Pays Catalan le recueil de nouvelles «Emois et volupté», dont l’auteur, Dominique Marie Dejean, est née à Perpignan. Après 11 ans d’activité éclairée sur Internet, cette blogueuse à succès, qui a passé son enfance à Maury, bascule vers le format papier. Remarquée pour ses textes, citée par le magazine Elle et titulaire du Premier Prix «Nouvelle érotique» au festival de Romans de l’expression sur internet, elle choisit les éditions Les Presses Littéraires, à Saint-Estève, pour mieux se révéler. Fidèle à son genre de prédilection, Dominique Marie Dejean fuit la vulgarité pour donner envie de «pousser des portes», au travers d’«images fantasmées».

De l’implicite au moins implicite

«Emois et volupté» joue la suggestion et la mesure : «Je regarde ta prise, le trophée si viril de mon éducation, émoustille sa bouche d’un sourire fripon, lorsque mes lèvres mutines effleurent le cristal et goûtent innocemment le contenant aux bulles énergisantes». Ou encore «L’ascenseur s’immobilise. Une fraction de seconde, interminable laps de temps, me sépare de vous, mes sens au diapason de votre respiration». Parfois, l’auteur quitte l’abstraction : «Je ne résistais pas à cette tension intime qui déformait son jean à hauteur de braguette. Sans qu’il me réclamât de libérer sa tige, j’en prenais l’intention, m’agenouillant servile à ses pieds».

Dominique Marie Dejean, «Emois et volupté», 130 pages, Les Presses littéraires.
Blog de l’auteur : http://myssdo.fr

Partager