Langue

Les Déferlantes d’Argelès, qui confirmaient en 2008 leur statut de plus grand festival pop-rock du Pays Catalan en accueillant Keziah Jones et Pete Doherty en 2008, après avoir invité le Buena Vista Social Club en 2007, enfoncent le clou cette année. L’événement, désormais élargi à sept jours au lieu de trois auparavant, a débuté ce mercredi par un concert du chanteur Grégoire, avant sa première grande soirée, ce jeudi, autour de Thomas Dutronc, Julien Doré et Pascale Picard, suivie ce vendredi de l’attraction principale de l’été rock dans les Pyrénées-Orientales : Simple Minds, le groupe écossais plus que trentenaire, éloigné des succès mais auteur d’un album, « Graffiti Soul », sorti en mai. Cette soirée, complétée par Olivia Ruiz, The Do et Anaïs, sera suivie samedi du plus grand groupe de hard-rock français, Trust, sur le retour. Ces Déferlantes 2009, distribuées entre le Parc de Valmy, la salle polyvalente d’Argelès rebaptisée « Pavillon village », la place du village, et l’Exotic Café, face à la mer, se termineront mardi 14 juillet par une soirée de clôture, à la fois jeune, britannique et américaine, en compagnie de Duffy, Grace et Paolo Nutini. Les tarifs s’échelonnent de 23 à 28 euros et le programme complet est consultable sur www.lesderferlantesdargelessurmer.com.