Langue

Le musée d’Art Moderne de Collioure proposera cet été « Claude Simon, assemblages, de l’art à l’écriture ». Cet événement révèlera au public les œuvres plastiques réalisées par le Prix Nobel de Littérature 1985, qui s’intéressait aussi au dessin, à l’illustration, au grafitti, à la peinture et au cinéma. Ces créations, jamais montrées auparavant, révèlent une insoupçonnable passerelle entre littérature et peinture. Elaborées entre 1955 et 1965, elle racontent comment l’écrivain originaire de Salses a retranscrit dans l’écriture, à l’inverse, ses expériences et techniques d’artiste. L’ensemble sélectionné par la commissaire Mireille Calle-Gruber, chercheuse à l’Université Paris-Sorbonne, inclut des travaux photographiques accomplis dans les années 1930 à Collioure et Perpignan, ainsi que des assemblages de papiers, datant des années 1950.

Des artistes de référence s’ajoutent à l’exposition

Ces expressions surprenantes de l’auteur de « L’Acacia », chronique du XXe siècle parue en 1989, seront présentées grâce au soutien du Musée National d’Art Moderne de Paris. Pour les contextualiser, l’exposition est complétée par les œuvres d’artistes de référence dans le travail de Claude Simon, dont Gastone Novelli, Louise Nevelson, Robert Rauschenberg et Kurt Schwitters.

« Claude Simon, assemblages, de l’art à l’écriture »
Musée d’Art Moderne de Collioure.
Du 13 juin au 5 octobre 2020.

Partager