Langue
La Clau
Christophe Colomb était catalan, selon deux nouveaux livres américains
Langue

Deux nouveaux livres écrits par d’éminents chercheurs américains, parus cette saison, accréditent la thèse selon laquelle Christophe Colomb était catalan et non pas génois, comme l’histoire l’enseigne jusqu’à présent. Estelle Irizarry, professeur émérite de littérature espagnole à l’Université de Georgetown, à Washington, a choisi l’angle linguistique en analysant les écrits de Colomb dans son ouvrage « L’ADN des écrits de Christophe Colomb », à travers lequel elle n’hésite pas à affirmer que le l‘inventeur des Amériques il avait appris le catalan avant le castillan, et était sans doute originaire de l’ancienne couronne d’Aragon. L’argumentaire de l’auteur s’appuie notamment sur l’utilisation d’une ponctuation dans les écrits de Christophe Colomb, propre au catalan de l’époque et étrangère au castillan. D’un autre côté, un livre de 2008, dont l’édition catalane est sorti cette semaine, « Colom, 500 anys enganyats », signé du professeur de l’université américaine de Mount Saint Mary, Charles J. Marry, confirme cette thèse, fruit de 18 ans de recherches. Le scientifique affirme que Christophe Colomb était un Catalan qui maintenait par conséquent une inimitié réciproque avec les Rois Catholiques, raison pour laquelle ces derniers avaient inventé et diffusé l’idée selon laquelle il était italien.

Partager