Langue

Le chanteur perpignanais Nilco a remporté vendredi le Prix du public de la Sacem attribué dans le cadre du Festival Charles Trénet de Narbonne. Cet artiste complet, auteur de chansons aux ambiances jazz, funk ou encore afro-cubaines et folk, a su de distinguer lors de ce concours de référence, voué à offrir aux jeunes talents les pistes vers une pleine reconnaissance. La Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique permet ainsi de braquer un projecteur sur cet érudit en langue française et amateur de « poésie enragée », pur produit de la Casa Musicale. Ce lieu, lancée par la mairie de Perpignan pour propulser vers le succès les musiciens de valeur du Pays Catalan, a fourni un appui artistique et logistique déterminant dans le lancement du chanteur. Celui-ci figurait parmi une sélection de 6 artistes, qui ont comparu face à un jury de professionnels, en direct et sans répétition. Le représentant du Roussillon a reçu recueillir les faveurs spéciales du public, avec le soutien des internautes, accumulé depuis plusieurs semaines.

Nilco sera visible en concert à Perpignan le 1er octobre, à l’occasion d’un concert multiple inclus dans la tournée « chantier » du festival Les Francofolies » de La Rochelle. Cette prestation, organisée dans la salle de spectacles El Mediator, devrait rapprocher davantage l’artiste de sa propre ville, où il vit et compose, depuis le quartier Saint-Jacques. Âgé de 34 ans, originaire de Saint-Paul-de-Fenouillet, Nilco se moque de ses racines tellement il les connaît et les jugule, en se déclarant « catalano-antillais » ou « occitano-vietnamien ». Il se refuse à « tomber dans la case reggae » et entend choisir son avenir, en évitant les phénomènes de comètes médiatiques, quitte à patienter.

Partager