Langue

Le Musée d’art moderne de Céret rouvre ses portes ce mardi 2 avril après trois mois de pause et dévoile 35 lithographies réalisées par Marc Chagall. Cet ensemble intitulé « La couleur tombée du ciel », à voir jusqu’au 26 mai, présente la création de l’artiste dans les dernières années de sa vie. Ces oeuvres, exceptionnellement prêtées par le Musée national Marc Chagall de Nice, abordent largement l’univers du cirque, que le peintre juif-russe a aimé du début à la fin de son parcours. Chagall (1887-1985) a maîtrisé de nombreuses techniques, dont le dessin, la peinture, la gravure, la céramique et le vitrail. Le musée d’Art moderne de Céret conserve son oeuvre « Les gens du voyage », de 1968, mettant en scène une jongleuse, un écuyer et des animaux, dans une composition libre et poétique.

Un artiste isolé à Céret

Marc Chagall, né en 1887 à Vitebsk, en Biélorussie, formé à Saint-Pétersbourg, a rejoint Paris en 1910. Après les turpitudes de la Première Guerre mondiale, retourné à Paris en 1923, le peintre a découvert le Pays Catalan en 1924, particulièrement Collioure, et Banyuls, hébergé par le sculpteur Aristide Maillol. Il a découvert Céret en 1928, s’y est installé en 1929, au mas Lloret, face à la chapelle de Saint-Paul. Vivant dans l’isolement, l’artiste a longuement travaillé dans une grande pièce où l’on élevait auparavant des vers à soie. Le Musée d’art moderne de Céret a déjà exposé Chagall en 1968 et 1995.

Partager