Langue

Entre le coeur et le port de Barcelone, la montagne de Montjuïc, qui abrite le stade et les piscines olympiques de la ville, la Fondation du peintre Joan Miró et l’imposant Musée National d’Art de Catalogne (MNAC), sera transformée en 2022 en lieu de référence muséal. Promis à devenir le principal parc urbain de la capitale catalane, un complexe imaginé depuis avril 2013 a été lancé le 1er janvier au travers de la constitution d’une « Association Montjuïc, Montagne des Musées », composée du président du groupe bancaire la Caixa, Isidre Fainé, du président du MNAC, Miquel Roca, et celui de la Foire de Barcelone, Josep Lluís Bonet. Après une étude d’aménagement confiée par la mairie de Barcelone à l’architecte Josep Lluís Mateo, l’espace existant de 338 hectares, dont 52 sont bâtis, sera réorganisé, sur inspiration de l’Île des Musées, à Berlin, et du Quartier des Musées de Vienne.

Le centre d’Art CaixaFòrum, le MNAC et la Fondation Mies van der Rohe, consacrée à l’architecture et à l’urbanisme, seront partie prenante de ce grand espace culturel et patrimonial, qui profitera d’un budget de 53 millions d’euros. Sa gestion intégrale devra permettre la coordination de l’offre et la programmation événementielle, tout comme la promotion internationale. A terme, l’accès des véhicules privés sera restreint sur la montagne de Montjuïc, traditionnellement fréquentée par les touristes autant que par les auto-écoles, tandis que les escalators seront multipliés. L’ensemble constituera, avec davantage de force qu’actuellement, un poumon vert et un havre de paix artistique, en surplomb de l’agitation urbaine.

Partager

Icona de pantalla completa