Langue

L’oeuvre du plus grand artiste catalan de France du XXe siècle, Aristide Maillol, a trouvé un nouveau statut avec l’arrivée de 2015. En effet, 70 ans se sont écoulés le décès du sculpteur de Banyuls-sur-mer, en septembre 1944. Sa création entre ainsi dans le domaine public, selon une directive européenne de 1993. Le monopole d’exploitation n’a plus cours, la reproduction devient libre, sans plus aucune autorisation de reproduction à solliciter auprès du titulaire des droits d’auteur, et le versement de droits disparaît. Après plusieurs décennies de surveillance sévère de ses ayant droit, Maillol appartient un peu plus à l’universel. En 2014, l’affaire des poses suggestives de Laetitia Casta, sur des statues de Maillol à Paris, a illustré la sévérité du directeur du Musée Maillol à Paris, Olivier Lorquin, fils de la dernière muse de l’artiste, Dina Vierny. Celle-ci, décédée en 2009, a protégé avec acharnement l’oeuvre de Maillol, selon un principe arrivé à son échéance.


Partager

Icona de pantalla completa