Langue

Le littoral du Roussillon se fait une spécialité en événements de musique électronique, à l’instar du puissant festival Electrobeach du Barcarès. Les 140.000 spectateurs accueillis cette année fixent solidement cette fête géante sur le calendrier européen, mais un autre festival se profile. Moins commercial, plus spécialisé et davantage enraciné dans l’histoire du genre, le Platja Electronic Festival est attendu à Argelès-sur-mer. Ce dimanche 2 août, les artistes Paul Kalkbrenner, le pionnier Jeff Mills, le Niçois The Avener, le Barcelonais Oscar Aguilera et 12 autres, dont les Basco-parisiens Synapson, joueront dans une ambiance que les organisateurs veulent «grandiose».

Un festival plus «d’aquí»

A la différence d’Electrobeach, le Platja Festival (plage festival) mise sur les artistes du territoire, comme Raph Dumas et Manuel Pérez, qui prennent part à l’organisation de cette nouvelle initiative. En house, electro-house, deep house ou techno traditionnelle, ce temps fort parrainé par la station NRJ, les bières Kronenbourg, le magazine spécialité Trax et la chaîne musicale MCM a mûri un modèle économique durable, en partenariat avec la mairie d’Argelès.

Paul Kalkbrenner – «Cloud Rider», 2015

Partager