Langue

Le festival Pau Casals de Prades, dont la 60ème édition, qui court jusqu’au 13 août, comporte une rétrospective des différentes périodes, résumées par décennies, et fait la part belle à Jean-Sébastien Bach. Comme l’exige la tradition, cet événement public, orienté sur la musique de chambre, se prolonge par une série de master classes proposées par des musiciens virtuoses. Cette Académie européenne de musique de chambre, qui a ouvert ses portes ce dimanche, enregistre un record de participation, avec pas moins de 164 étudiants de plus de 12 nationalités différentes, pour sa 40ème édition. Mise en place en 1970, cette école éphémère, en activité jusqu’au 14 août, prépare les pianistes, violonistes ou violoncellistes de demain. A l’issue de cette prestigieuse formation estivale, les jeunes artistes donneront une série de neuf concerts de musique de chambre, en l’église Saint-Pierre de Prades et dans plusieurs autres, situées dans les communes proches, sous les auspices du Canigou. Une manière de perpétuer l’esprit de Pau Casals, tout à la fois musicien et professeur, dont les concerts à Barcelone, dans les années 1920, avec le « Trio Pau Casals », s’adressaient très volontairement aux publics populaires.

Partager

Icona de pantalla completa