Langue

La théorie de la catalanité de Christophe Colomb prend racine en Catalogne du sud, à l’instar de la commune de Pals, sur la Costa Brava, qui organisait samedi une grande célébration en hommage au célèbre navigateur. Pour la troisième année, le Cercle Catalan d’Histoire, organisateur de cet événement, a souhaité réaffirmé l’idée selon laquelle l’amiral Colom était catalan et a pris son départ de Pals pour découvrir les Amériques. À travers une visite guidée théâtralisée intitulée « Pals 1492 », proposée à minuit, ainsi que la mise en scène de l’arrivée de Christophe Colomb à Pals, par la terre, comportant une réception sur la place principale par le vice-roi de Catalogne et comte d’Empúries n’Enric II d’Aragó, les assistants ont pu vivre des séquences supposées de l’histoire. Les différents moments de cette fête étonnante, qui ont nettement dépassé la fréquentation des années passées, ont attiré une véritable foule, composée d’autochtones et de touristes. Le temps fort en a été la bénédiction des marins, en l’église Saint-Pierre de Pals, suivie du départ symbolique de Colomb vers l’aventure atlantique. La catalanité de Christophe Colomb, accréditée par le Cercle Catalan d’Histoire et la Mairie de Pals, est en concurrence avec une théorie génoise, largement répandue. Dans l’absolu, aucune de ces deux thèses n’est confirmée.

Partager

Icona de pantalla completa