Langue

Le 8 mai dernier était révélée l’existence d’une collection inédite de photographies de la Libération de Perpignan. Sur une initiative de l’historien de l’art et commissaire d’expositions Eric Forcada se dévoilaient les travaux d’Auguste Chauvin, dont le studio photo était installé, en 1944, à proximité du boulevard Clemenceau. A l’occasion du 19 août 2015, date anniversaire de la Libération de la ville, les éditions Mare Nostrum lancent un ouvrage tout aussi inédit, qui reprend l’ensemble des clichés. Au total, 262 pages et 190 photographies résument ce livre intitulé «Perpignan libéré. Reportages du photojournaliste Auguste Chauvin». Pour suggérer une lecture accessible de ces «images retrouvées de la Libération de Perpignan», des photographies d’hier et d’aujourd’hui sont assemblées.

Des photos oubliées dans un grenier

Cette nouvelle lecture de la Seconde guerre mondiale en Pays Catalan est fondée sur la mise au jour, début 2015, de précieux témoignages graphiques oubliés pendant près de 40 ans dans une boîte de
médicaments, au fond d’un grenier perpignanais. Neuf films négatifs, développés depuis selon la méthode traditionnelle, dormaient à l’intérieur d’une boîte d’ampoules buvables. Ils évoquent les combats de la Libération, les obsèques des martyrs, le Défilé de la Libération, la visite officielle du général de Lattre de Tassigny, la destruction du port de Port-Vendres et la visite officielle de Jacques Bounin, commissaire régional de la République délégué aux travaux forcés des prisonniers de guerre allemands. On y retrouve également les cérémonies de l’Armistice de la Première Guerre mondiale et enfin à l’hommage au grand martyr Gabriel Péri.

Visites guidées sur les scènes d’action

La tâche documentaire accomplie inclut une restauration des photograghies, qui avaient été simplement numérotés, sans légendes, puis protégés par Auguste Chauvin. Seule une partie des 167 clichés a été tirée sur le champ, mais l’intégralité de leur diffusion constitue une événement, dans un ouvrage soigné, qui fait l’objet d’une souscription sur le site dédié Perpignan1944.com. Cette réalisation d’Eric Forcada sera présentée mercredi 19 août à 21h et jeudi 20 août à 10h, lors de visites guidées. Photo après photo, un parcours de terrain fournira une reconstitution à échelle réelle, des scènes de combats devant le Castillet au QG de la Résistance de la rue Mailly.