Langue

Le siècle écoulé depuis la fin de la Première guerre mondiale, en 1918, est l’occasion d’une mise en lumière d’archives à Perpignan. Dès ce mercredi 17 octobre, une exposition sobrement intitulée « Perpignan dans la Premier guerre mondiale » replonge le visiteur dans l’atmosphère de la capitale du Roussillon, il y a 100 ans. Le fonds documentaire présenté, nombreux et varié, comprend des actes d’engagements volontaires, des arrêts du maire et des diplômes. En complément, des cartes postales, lettres du front, journaux de guerre, collections privées de vêtements, costumes et objets, cédés par des particuliers, participent à reconstituer le contexte et le vécu de nos aïeux. Cette exposition proposée au couvent des Minimes est parallèle à l’édition d’un livre collectif, baptisé « Perpignan pendant la Première Guerre Mondiale », publié aux éditions Sutton, basées à Tours. Cet ouvrage rend honneur aux combattants aux soigneurs des blessés. Il y a un siècle, la population perpignanaise, sous l’impulsion du maire Joseph Denis, de l’évêque Jules de Carsalade du Pont et de la Croix rouge, s’est fortement mobilisée pour soutenir l’effort de guerre.