Langue

La Directrice du Centre d’Études Daliniennes, Montse Aguer, a effectué ce lundi à Figueres la présentation de la nouvelle pièce à voir au Théâtre-Musée Dalí de la ville. Selon elle, les négociations nécessaires à cet achat ont été « longues et compliquées« , car il aura fallu sept ans et 11 millions de dollars pour convaincre l’ancien propriétaire. Ce dernier, qui souhaite garder l’anonymat, possède d’autres œuvre de Dalí, mais elles ne semblent pas intéresser la Fondation Gala – Salvador Dalí. L’œuvre en question, Paysage avec éléments énigmatiques, est une huile sur bois de 1934 relativement peu connue du grand public. Sa dernière présentation remonte à une exposition organisée en 1999 au Musée Guggenheim de New-York. La Fondation Dalí a pu investir 7,8 millions d’euros dans cette transaction, qui est à ce jour son plus gros achat, grâce aux droits d’auteur, aux entrées perçues dans ses sites et musées, et aux bénéfices dégagés par leurs boutiques.

Pour Antoni Pitxot, directeur du Théâtre-Musée de Figueres, il ne s’agit pas d’une création empreinte de secrets impénétrables. Dans ce tableau, prisé pour ses lumières de fin de journée, réalisé en pleine époque surréaliste, sont présents de nombreux élément récurrents de l’artiste. On y retrouve comme élément principal un Vermeer peignant, mais aussi Dalí et sa nourrice, les cyprès longilignes, la tour des énigmes ou encore des spectres. Le public n’aura plus à attendre pour découvrir cette dernière acquisition désirée depuis 2004. En effet, elle est visible à Figueres dès ce mardi dans un emplacement spécialement aménagé.

Partager