Logo
sol19º
Barcelona
sol16º
Girona
nuvols_parcials21º
Perpignan
nuvols_parcials14º
Toulouse

Dimanche 21 décembre 2014. 21:01h
publicitat



Vidéo

Plongée sous-marine CIP Collioure, 2014

Newsletter

Vous recevrez très bientôt les infos de La Clau

Nom


e-mail


     

   


Syndication


Actualité


Société
La commune voisine de Girona reste un terrain communautaire sensible

Banlieue de Girona: 500 manifestants et des insultes contre la mairesse de Salt

Mardi 22.3.2011. 00:30h
Une manifestation en mémoire d'un jeune de 22 ans, mort lundi dernier après avoir été agressé, a dégénéré gravement, ce lundi soir dans la banlieue de Girona. 500 jeunes, qui réclamaient l'attention de la maire de la ville de Salt, Iolanda Pineda, l'ont insultée, et tenté de pénétrer la salle du conseil municipal. 

Dans un climat de haute tension, 500 personnes se sont mobilisées ce lundi soir dans la ville de Salt, mitoyenne de Girona, pour réclamer justice après la mort d'un jeune homme, Òscar Cruz. Ces nouveaux faits, encadrés par une forte présence policière sollicitée afin d'empêcher toute irruption de manifestants dans la salle du conseil municipal, ont démontré la fragilité de la vie sociale dans cette ville de 30.000 habitants. La manifestation, qui s'est déroulée de 20h à 22h30, a provoqué une interruption de la circulation, tandis qu'une douzaine de participants parvenait à faire irruption au milieu de l'assemblée municipale, dirigée par la jeune mairesse socialiste, Iolanda Pineda. Simultanément, un véhicule de police faisait les frais de la colère de plusieurs jeunes manifestants. Aux cris de "Nous sommes tous Òscar", "Justice, justice", cet événement de rue s'est accompagné de plusieurs pancartes et banderoles, dont l'une indiquait "Qui est le prochain ?". Les participants, qui ont installé des bougies face à la mairie, on également insulté copieusement Mme Pineda, qu'ils ont jugée, selon plusieurs témoignages, incapable de résoudre un certain malaise exprimé à mainte reprise par la jeunesse de la ville. Imaginée comme un simple rendez-vous pacifique, cette manifestation a souligné le danger social encouru par Salt, où les élections municipales auront lieu le 22 mai, comme dans toute l'Espagne. Une embuscade du parti d'extrême droite Plataforma per Catalunya, qui etend tirer profit des tensions, est déjà dans tous les esprits.

Les participants souhaitaient défendre la mémoire du jeune disparu, décédé lundi dernier après avoir été trouvé ensanglanté, la veille, dans un jardin public de Salt. Transféré à l'hôpital de la commune, mais lassé d'y patienter avant de recevoir des soins, le malheureux a regagné son domicile à pied, avant de mourir. Le jeune homme portait une blessure à la tête provoquée par un objet sommaire, probablement un tournevis, selon les premiers éléments de l'enquête.

Manifestation à Salt, région du Gironès, lundi 21 mars 2011 © ACN
Manifestation à Salt, région du Gironès, lundi 21 mars 2011 © ACN
Manifestation à Salt, région du Gironès, février 2011 © EP
Manifestation à Salt, région du Gironès, février 2011 © EP






publicitat

Commentaires

4. exurit 04.5.2018. 16.45h

Reste qu'"Arago" a tout a fait raison.Arretez votre angélisme bobo et ouvrez les yeux.Girona virera a droite,c'est sur!


3. carqueyrolles 01.1.1970. 01.00h

Visiblement, @Arago ne connais pas grand chose à la vie politique catalane ... D'une part la droite radicale est bien représentée par un parti fédéraliste qui a essaimé dans toute l'Espagne : Plataforma per Catalunya (votre FN est un parti jacobin qui n'a aucune chance ici !). D'autre part les politiques catalans du centre et de la droite sont moins dans le déni d'insécurité et des problèmes d'immigration que l'UMP et ses satellites.


2. Bon cop de falç 03.4.2018. 16.45h

@arago : à Gerone je ne sais pas, mais à Girona tu peux te gratter...


1. arago 01.1.1970. 01.00h

Si Louis Aliot était candidat aux municipales a Salt, il aurait une vrai chance .. Ne pas vouloir regarder les problémes en face , voila lma faiblesse des partis de gouvernement, et qui devient la force du FN ... L'immigration n'est pas le probléme en soi, c'est l'intégration qui est le probléme .. Mais l'intégration n'est pas possible parce que l'immigration est trop importante .. Encore un effort et le FN aura une succursale a Gerone.


5 -10 -20 -Tous
1



Commentaires

Votre commentaire, envoyé avec succès, sera validé très bientôt.
publicitat


Les commentaires liés aux informations publiées par La Clau engagent exclusivement la responsabilité de leurs auteurs et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de La Clau.
© la-clau.net, 2006-2014
Blogs | Crédits | Mentions légales | PUBLICITÉ | CONTACT