Logo
sol19º
Barcelona
sol16º
Girona
nuvols_parcials21º
Perpignan
nuvols_parcials14º
Toulouse

Samedi 29 avril 2017. 17:28h
publicitat



Vidéo

Film touristique « Au Pays Catalan », années 1930

Newsletter

Vous recevrez très bientôt les infos de La Clau

Nom


e-mail


     

   


Syndication


Actualité


Golfech, Ascó et Vandellós, trois sites de production à 225 km du Pays Catalan

Perpignan, en marge de tout risque nucléaire ?

Mardi 15.3.2011. 16:00h
La catastrophe nucléaire en cours au Japon, dont les conséquences humaines, humanitaires et environnementales qui empirent d'heure en, renvoie l'Europe à sa propre sûreté. De Barcelone à Paris, l'idée d'un débat sur les énergies est posée sur la table, de force, face au drame qui inquiète le monde entier. Perpignan serait-elle concernée, en cas d'incident ?

Alors que la crise s'est aggravée, ce mardi au Japon, après une nouvelle explosion et un incendie à la centrale de Fukushima 1, les réactions civiles et politiques se multiplient, de Barcelone à Paris. Les conséquences d'un nouveau séisme, de magnitude 6, ressenti au sud-ouest de Tokyo, et le désastre humanitaire manifesté par le déplacement de populations menacées par les particules nucléaires jusque dans la capitale du pays, renvoie l'Europe à la gestion de sa propre énergie nucléaire. Si le Pays Catalan n'est pas directement concerné, Perpignan est cependant située à 225 km de la centrale nucléaire de Golfech, implantée dans le département du Tarn-et-Garonne, à égale distance de la centrale du Tricastin, située dans le département du Vaucluse. Il s'agit du deuxième site nucléaire le plus étendu de France. 

Situés à 250 km de la capitale du Roussillon, les réacteurs d'Ascó et de Vandellós, au Sud de la province de Tarragona, font également partie d'un environnement nucléaire, dont l'existence se trouve contestée, à la faveur de l'actualité. La mémoire collective de la région n'a pas oublié l'incendie d'un réacteur de la centrale Vandellòs I, en 1989, préalablement au démantèlement de cette unité de production, remplacée par Vandellós II, centrale elle-même en proie à un incendie partiel, en août 2008, sans conséquences. Quelque mois auparavant, en avril 2008, une fuite de particules radioactives s'est produite à Ascó, mais n'a été révélée qu'ultérieurement.

La Catalogne du Sud, qui dispose des ressources de production nucléaires les plus importantes d'Espagne, a vu sa politique énergétique vertement critiquée, ce mardi, par le parti Iniciative pour la Catalogne-Les Verts (ICV). Son secrétaire général Joan Herrera, a fermement souhaité sur le gouvernement catalan demande à l'Etat espagnol une série de protocoles "plus exigeants" en matière de sécurité nucléaire. Le parti majoritaire, Convergència i Unió (CiU), s'est montré favorable à un débat sur les stratégies énergétiques, "sans dogmes ni préjugés", selon son porte-parole, Oriol Pujol, tandis que la France contrastait ses avis. Le gouvernement a exprimé ses craintes envers un "scénario du pire", dans la mesure où l'enceinte de confinement du réacteur numéro 2 de la centrale de Fukushima n'est plus étanche. L'idée d'un audit sur le nucléaire français semble désormais acquise, tandis que la chancelière allemande Angela Merkel a annoncé, ce lundi, que les sept centrales nucléaires entrées en service avant 1980 dans son pays vont être provisoirement arrêtées.

Environnement nucléaire des Pyrénées-Orientales © La Clau
Environnement nucléaire des Pyrénées-Orientales © La Clau
Centrale nucléaire du Tricastin, département du Vaucluse © Enviro2b
Centrale nucléaire du Tricastin, département du Vaucluse © Enviro2b
Centrale nucléaire d'Ascó I, province de Tarragona © Soliclima
Centrale nucléaire d'Ascó I, province de Tarragona © Soliclima








publicitat

Commentaires

3. Marie 03.4.2018. 14.00h

Bonjour Cerise, Si ça doit péter, ça pétera. Oui bien sur mais vous oubliez les centaines de personnes qui vivent sans thyroïde suite à un cancer apporté par THERNOBYL. Alors, tant qu'à être contaminé, autant le savoir et prendre des précautions. Mais nous dis-t-on vraiment la vérité quand on voir que le gouvernement se "défile" dérrière un pseudo scientifique pour se dég...
Lire tout le commentaire


2. Michel - Perpignan 02.10.2017. 11.30h

Il y a une erreur dans l'article, car de Perpignan à Tricastin il n'y a pas 225km mais plus de 300.


1. cerise - céret 01.9.2017. 19.30h

si ça doit pêter ça pêtera et on en prendra plein la gueule ( basta ) --- manipuler des trucs que l'on ne maîtrise pas ( mal de cap !) ... mais j'y pense j'en ai chez moi 482 grammes d' uranium de MOANDA ( gabon -- haut ogooué ) -- va falloir que je regarde s'il est radioactif --- à MOANDA ( si celà peut vous intêresser chers lecteurs de LA CLAU ) eh bien ! je vous signale que la nature à fait bien avant...
Lire tout le commentaire


5 -10 -20 -Tous
1



Commentaires

Votre commentaire, envoyé avec succès, sera validé très bientôt.
publicitat


Here you can play avalon slots online and play rhyming reels slots for free.

Les commentaires liés aux informations publiées par La Clau engagent exclusivement la responsabilité de leurs auteurs et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de La Clau.
© la-clau.net, 2006-
Blogs | Crédits | Mentions légales | PUBLICITÉ | CONTACT
some rights reserved   generalitat