Logo
sol19º
Barcelona
sol16º
Girona
nuvols_parcials21º
Perpignan
nuvols_parcials14º
Toulouse

Dimanche 21 septembre 2014. 18:05h
publicitat



Vidéo

Anthologie de l'USAP 1902-2014

Newsletter

Vous recevrez très bientôt les infos de La Clau

Nom


e-mail


     

   

2-300x250_BB_offreCata.gif

Syndication


Actualité


Economie
Selon une étude de la Chambre de Commerce, qui relance la ligne côtière traditionnelle

La ligne TGV Perpignan-Barcelone sera déjà saturée en 2016

Vendredi 4.2.2011. 00:15h
Pas encore réalisée, mais déjà analysée, la Ligne ferroviaire à Grande Vitesse entre Perpignan et Barcelone connaîtra un grand succès. Sous la pression du transport combiné de passagers et de marchandises, elle exigera de nouvelles solutions, selon l'institut Cerdà de Barcelone. La poste la plus sérieuse est le renforcement de la fréquentation de la ligne qui emprunte l'axe Cerbère-Portbou.

Une étude saisissante de la Chambre de Commerce de Girona, révélée mercredi, indique sans équivoque que la future Ligne à Grande Vitesse (LGV) Perpignan-Barcelone sera saturée dès 2016. L'augmentation du nombre de trains de voyageurs et de marchandises par le tunnel du Perthus, déjà favorisée par la nouvelle ligne directe "Barcelyon", qui joint le Port de Barcelone et Lyon depuis le 21 décembre dernier, appellerait rapidement de nouvelles solutions. Parmi celles-ci, la plus probable est la mise en place d'un troisième rail sur le réseau ferroviaire traditionnel du Nord de la région de Girona. Cet ajout, qui adapterait le secteur aux normes européennes, assurerait au transport en train une pérennité et une efficacité nouvelles, actuellement empêchées par les sempiternels changements de convois à Portbou. La Chambre de Commerce de Girona souhaite en effet miser principalement sur le transport ferroviaire dans toutes ses modalités, avec en ligne de mire la réalisation du couloir méditerranéen, actuellement négocié avec les instances européennes.

Dans une grande ambition de calendrier, l'étude défend l'idée d'atteindre une compétitivité exemplaire autour de 2026, avec pour point de départ la mise en route du TGV remontant de Barcelone vers Perpignan, autour de 2013. Le schéma promu par la chambre découle en bonne partie de l'optimisation de la gare intermodale et du centre logistique Logis Empordà, en cours d'aménagement sur les communes du Far d'Empordà et de Vilamalla. Cette plateforme, dont la seconde et dernière phase, est prévue pour 2016, devrait générer une telle activité qu'elle conditionnerait les cadences de trains, essentiellement sur la LGV. La préfiguration des évènements suggère aussi de moderniser la ligne ancienne, à Portbou, avant sa poursuite vers Cerbère et Perpignan, afin de facilité l'accueil de trains de marchandises longs de 750 mètres minimum. Délestée de passagers qui lui préféreraient le TGV, elle renforcerait sa vocation de fret. Cette étude complexe, commandée à l'Institut Cerdà de Barcelone, doit être incessamment transmise au ministre de l'Equipement espagnol, José Blanco, au ministre-conseiller catalan du Territoire du Développement durable, Lluís Recorder, et à la Chambre de Commerce de Barcelone.

TGV en Roussillon, 2011 © SNCF
TGV en Roussillon, 2011 © SNCF






publicitat

Commentaires

7. jauell 01.12.2016. 23.15h

Quelle classe ! On montrera aux touristes les bordels infames de la Jonqueres, et les containers vont eux pouvoir profiter de la beauté du paysage de notre magnifique cote, c'est vaaachement logique !


6. Republic66 31.10.2016. 09.30h

Euh...j'attends le prix du billet déjà pour voir...


5. CALZON - PERPIGNAN 01.10.2016. 20.45h

brave catalogne, attentistes sous le couvert de régionalisme ! comment affirmer aujourd'hui que cette ligne sera saturée ! du n'importe quoi !


4. sergio - collioure 01.10.2016. 19.45h

Terminons la ligne TGV fret en premier. Exploitons la d'une manière cohérente et ensuite nous nous pencherons sur la ligne classique. De grace finissez ce qui est commencé et parlez de la suite plus tard. Si le stravaux avaient été terminés à temps c'est à dire en 2009, elle fonctionnerait. la ligne classique n'a pas assez de ter. Ca c'est important ! serge


3. Voltaire - Rias baixas 01.10.2016. 19.45h

Pour la France le Roussillon continue a être, comme l'on disait a lèpoque de Louis XIV, une "province étrangère".


5 -10 -20 -Tous
1
-
2 >



Commentaires

Votre commentaire, envoyé avec succès, sera validé très bientôt.
publicitat
1. CAMPAGNE STAR 468x60.gif


Les commentaires liés aux informations publiées par La Clau engagent exclusivement la responsabilité de leurs auteurs et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de La Clau.
© la-clau.net, 2006-2014
Blogs | Crédits | Mentions légales | PUBLICITÉ | CONTACT